samedi 25 décembre 2010

Notre top des cadeaux

Pour Melle Libellule: 

Mon premier verger -Haba

La version dès deux ans du célèbre jeu coopératif où les joueurs doivent ensemble récolter tous les fruits du verger avant le corbeau.

 Une magnifique cuisinière en bois fabriquée par Papy






Et les légumes assortis cousus par Mamicha en feutrine
 
Vous pouvez retrouver des explications sur le blog de Steph et sa belette


Des livres dont Les couleurs de Balthazar- Hatier

Rangé en attendant le bon moment.



Pour Miss Marmotte:

Un skwish- Manhattan Toys

 Hochet rouleur- Plan Toys

samedi 27 novembre 2010

Laisser des traces

Pour offrir à Melle Libellule des supports variés pour laisser ses traces, cet été, papa  lui a fabriquer un tableau noir avec une vieille porte de placard et de la peinture à tableau. Ce tableau est accroché dans la cuisine et les enfants qui passent par ici aiment aussi y crayonner. Voici ce que ça donne le jour de son anniversaire en famille:

vendredi 26 novembre 2010

Présentation

Maman de trois enfants: Melle Libellule née en novembre 2008, Miss Marmotte, née en septembre 2010 et M Tigre né en juin 2012,  je pense montrer dans ce blog notre démarche vers la pédagogie de Maria Montessori pour me permettre de prendre du recul et partager notre expérience avec d'autres familles.  Je pense surtout parler de mon cheminement vers les méthodes alternatives en pédagogie, médecine, éducation, le respect de soi, de son enfant, de l'autre,  de la nature... Bref, le programme est chargé!
J'essayerais de séparer au mieux les articles par le biais des catégories afin que chacun puisse s'y  retrouver et lire ce qui l'intéresse.
Les premiers articles en ligne sont des articles qui proviennent de mon premier blog qui parlait couture,  bidouillages créatifs mais aussi un peu d'écologie.

Les prénoms ont volontairement été changé pour garder un peu d'intimité.

jeudi 24 juin 2010

Couches lavables

Pendant ma grossesse, l'option couches lavables s'est imposé à moi pour des questions environnementales, de gestion des déchets familiaux et pour la santé des fesses de ma grenouille. Je ne reviendrais pas plus en détail ici car on peut facilement retrouver tous les arguments en faveur des couches lavables sur le net ou dans les livres mais je veux présenter celles que j'ai achetées et ce que j'en pense pour aider les futurs parents laveurs à faire leur choix dans l'offre de plus en plus vaste.
J'en profite aussi pour remercier la maman de La Poulette à Pois et celle de Charlie dans La fabrique de crevette de qui j'ai lu et relu les articles sur les couches!
Après avoir longtemps trainé sur le net, pris des renseignements dans les discussions du forum de Magic Maman, j'ai opté pour un pack d'essai chez Babyo. Il était plus intéressant que d'autres packs car dans celui-ci, il y a des couches de marques et de modèles différents. Et voilà ce que j'ai reçu:
couchesbabyo
  • TE1 intégrale, Happypoo (taille1, 3/6kg)Un peu rigide car les scratchs sont grands mais j'aime bien sa couleur! Elle a vite perdue de son imperméabilité et je la trouve pas très absorbante avec un bébé de 6 mois. Les élastiques marquent les cuisses et le ventre de ma grenouille de 6 kgs donc on doit être à son utilisation maximale.
  • TE1 à poche, Ethangelie, Calipoche (taille unique, 5/15kgs) A première vue, elle ne semble pas pratique à cause de sa poche mais à l'usage elle est fine et s'adapte bien aux petites cuisses de Lyna. Je vois encore plus son utilité depuis que ma grenouille se tient assise car il y a peu d'épaisseurs sur le ventre, ça la comprime moins... Passé un an je la met de moins en moins puisque je trouve qu'elle n'absorbe pas assez vite et en quantité,  j'ai souvent des fuites.
  • TE1 à pressions, La p'tite prairie, Sweet Classic (taille M, 4/8kgs) Pas encore essayée car l'ouverture aux niveaux des cuisses était trop grande jusqu'à maintenant. J'ai toujours peur des fuites mais finalement ça va. La forme est bizarre et je ne suis pas sûre que Lyna pourra la porter jusqu'à ses 8kgs.
  • Couche classique, Lulu Nature, Bizou Baby (taille mini, 2/7kgs) Pas mal! Elle est fine, on l'utilise toujours avec plaisir.
  • Couche classique, P'tits Dessous, P'tit Bambou (taille 1, 3/9kgs) Une de mes préférées, elle est fine, bien taillée pour ma poulette et a une bonne absorption. J'en ai racheté, elles sont très bien et toujours adaptées et elles sèchent vite.
  • Couche classique, Popolini, Two Size Soft (taille S, 3/9kgs) Beaucoup trop grande, pas encore essayée! La grenouille la met depuis quelques mois, elle est très absorbante mais sèche moins vite. A 19 mois et pas encore 10kgs, cette couche nous sert toujours car elle est vraiment grande et absorbante.
  • Culotte de protection, Nature Babies (taille S, 4/7kgs) Souple, s'ajuste et couvre bien la couche classique. Y 'a pas à dire, c'est mes culottes préférées car elles sont fines et souples et s'adapte très bien à la morphologie du bébé.
Puis ma maman m'a acheté celle-ci dans un salon, elle a été fabriquée par les mamans du blog Maternactive:
couchematernactive
  • Culotte de protection Trop rigide, trop grande aussi pour l'instant mais super mimi!
  • Couche Classique évolutive Je l'aime beaucoup, pratique, absorbante et s'adapte bien aux cuisses fines de Lyna qui pèse un peu plus de 4kgs sur la photo. Toujours très bien même si je préfère les couches à pressions. A 19 mois couche toujours utilisée.
J'ai acheté celle-ci dans un magasin de puériculture près de chez moi. C'est une marque des Deux-Sèvres, Piwapee.
piwapee
  • Couche classique, Mini-coton (taille Mini, 2,5/7kg) J'aime moins les couches en coton, je trouve qu'elles ont plus d'odeur. Elle s'est vite abimée et est moyenne question absorption.
  • Culotte de protection, Mini sur-culotte (même taille)Un peu plus rigide que la Nature Babies mais très bien aussi. Les goussets sont moins grands. Elle est devenue moche car elle a grisée et elle a u peu perdu de son imperméabilité.
Commande sur le site Bébé au naturel:
cdecouchebbnat
  • Couche de nuit, Lulu nature, Lulu Dodo (3/12kgs) Rigide, absorbante mais assez longue à sécher.
  • Couche classique, Lulu nature, Bébé bambou (taille S, 4,5/9kgs) Je l'aime beaucoup, elle est fine et sèche vite. Pas trop épaisse au niveau du ventre ce qui permet à bébé d'être à l'aise. A 19 mois et 9,5kgs , la couche est encore utilisée avec un insert en bambou à l'intérieur.
  • Couche classique, Lulu nature, Contour (taille unique) Peu encombrante, absorbante, elle est très pratique. Attention, elle nécessite l'utilisation d'une attache (Snappy) pour la maintenir fermée. J'en ai racheté trois autres par la suite. C'est super, dès la naissance pour les petite popotins et petits pipis quand l'enfant grandit, ça me parait léger question absorption. On ne les a plus utilisées passé un an.

couchebblotos
  • TE1 à pressions, La p'tite prairie, Sweet Classic (taille M, 4/8kgs) Elle est trop belle même si je trouve qu'elle s'ajuste bizarrement.
  • Culotte de protection, P'tits Dessous (taille M, 7/14kgs) Assez souple et bien imperméable. Lyna l'a portée dès 5kgs et la culotte s'adapte bien.
couchetimoune
  • Couche de nuit, P'tits Dessous, P'tit Bambou nuit (taille 1, 3/9kgs) Absorbante, sèche rapidement et pas trop épaisse, j'aime beaucoup. Utilisée en couche de jour jusqu'à 19 mois et un peu plus de 9kgs ( on utilise des jetables pour la nuit) .
  • Couche classique, P'tits Dessous, P'tit Bambou nature (taille 1, 3/9kgs) C'est la deuxième que j'achète. Utilisée jusqu'à 19 mois et un peu plus de 9kgs.

Commande chez Maman Natur'elle:
IMG_3763
  • Couche classique, P'tits Dessous, P'tit Bambou nature (taille 1, 3/9kgs et taille 2, 5/16kgs.
  • Couche de nuit, P'tits Dessous, P'tit Bambou nuit (taille 2, 5/16kgs)
  • Culotte de protection Nature Babies (taille M, 6/11kgs) Vichy rose, elle est très jolie et toujours aussi souple!
  • Couche classique, P'tits Dessous, P'tit Toudou (taille 1, 3/9kgs) Absorbante, d'une épaisseur normale et très douce car tout en polaire.
  • TE1 à poche, P'tits Dessous, Mini Maxi (taille unique). Jolie, simple, douce à l'intérieur et fine sur le ventre. Il n'y a que l'intérieur des cuisses qui me fait craindre des fuites mais pour l'instant rien à redire. Attention aux fuites par capillarité.
  • Culotte de protection, Bummis/P'tits Dessous (taille M, 7/14kgs) Ce n'est pas la même matière que la première mais elle est très bien aussi.
Commande chez Elea Bio:
IMG_3761
  • TE1 à poche, Ethangelie, Calinette (Taille unique, 5/15kgs) Jolie, absorbante, pratique et ne fuit pas, j'adore! Après plusieurs mois d'essai même chose que celle plus haut, il ne faut pas laisser trop longtemps sinon il y a fuite par capillarité. 
  • TE1 à poche, Lulu Nature, Lulu pocket (taille unique, 5/15kgs) Un peu grande car c'est une taille unique, elle reste pratique et absorbante. Finalement, l'insert en  chanvre (je crois) n'absorbe pas assez vite et je me suis retrouvée une fois toute mouillé car le pipi est passé entre les cuisses et les élastiques, le manque de gousset fait qu'elle fuit vite. Mais on s'ens ert encore de temps en temps.
Couche classique, Lulu Nature, Lulu Bambou (taille unique, 3/15kgs)Fine et absorbante, un bon compromis. On ajoute maintenant un insert pour une meilleure absorption.

L'Ambre

On voit souvent des bébés portant des colliers d'ambre. Melle Libellule en porte un aussi, je sais pas quel impact ça a eu précisément sur les douleurs des poussés dentaires mais ses dents sont quasi toutes sorties sans qu'on ne s'en rende compte...
Au salon Fougère à Tours en 2008, j'ai assisté à une conférence sur l'ambre, son histoire et ses vertus qui m'a donné envie de vous en faire profiter... J'ai aussi faite celle sur l'extrait de pépin de pamplemousse mais je n'y ai rien trouvé d'intéressant.
L'ambre
L’ambre est une résine naturelle.

Il existe trois famille d’ambre :
•    Le succin ou ambre jaune : issu de conifères pollinisés par des gymnospermes. Régions d’importations les plus importantes : Mer Baltique, Liban et Chili. Il ne se dissout dans aucun solvant. C’est l’ambre naturel.
•    Le copal ou ambre noir : Ambre qui provient surtout de Madagascar et du Mexique. Il colle au doigt au bout d’une douzaine d’heures dans l’alcool.
•    Le damar : On s’en sert pour fabriquer les laques. Il se dissout dans l’essence ou les benzènes tel que le white-spirit.

Les vertus de l’ambre naturel :
Anti-inflammatoire et anallergique. C’est aussi un catalyseur d’électricité (très électrostatique).
Il contient les molécules du camphre, de l’iode et  a une molécule proche du souffre. Pour profiter de ces vertus, il faut le porter sur la peau et pour les hommes qui ne veulent pas le porter en collier, porter un morceau d’au moins 7g.
Composition chimique proche de la propolis.

L’ambre naturel ne se ternit pas contrairement aux autres sortes d’ambre.
Il décline toute une série de couleurs du blanc au noir mais plus généralement, on en trouve du orange ;c’est le tanin du bois et de l’écorce qui fait varier les couleurs.  Le blanc est aussi appelé ambre royal.

L’ambre véritable est issu de l’industrie et est inerte ce qui le rend très différent de l’ambre naturel.

Enfin l’ambre gris n’est pas une résine mais est issu des déjections de cachalot. Le nom AMBRE vient de l’arabe ANBAR qui signifie ambre gris et ANABLIR qui veut dire cachalot.

Pour aller plus loin:

Le site de J.C. Kennedec, l'ambrier qui nous a fait la conférence:
 
Ambre-naturel.com
Un autre site sur l'histoire et les vertus de l'ambre:
www.ambrebijoux.com

On s'empoisonne...

Article du 7 février 2008 ( 1ère mise en ligne sur mon blog de bidouillage)
Je pensais faire un article suite à l'émission "la tête au carré" de Mathieu Vidard avec Stéphane Horel sur France Inter du 29 janvier  mais j'ai reçu ce mail aujourd'hui alors je vous en fait un copier-coller et vous laisse le lien pour écouter l'émission (en téléchargeant d'abord RealPlayer): http://www.tv-radio.com/ondemand/france_inter/TETE/TETE20080129.ram


LES PRODUITS QUI INTOXIQUENT NOTRE VIE QUOTIDIENNE

Dans nos maisons, à notre insu, des milliers de substances chimiques partagent notre vie quotidienne, nichées dans la nourriture et l'eau, incrustées dans les détergents, les plastiques ou les tissus. Quels sont les risques pour la santé ?

Tandis que l'industrie défend ses marchés et ses secrets de fabrication, les scientifiques s'inquiètent de l'augmentation de l'asthme, de certains cancers, de troubles du développement et du comportement ou de la chute spectaculaire de la fertilité dans les pays développés.

Pour eux, cette pollution invisible et continue empoisonne l'humanité en toute discrétion, et touche en premier lieu les bébés.

Souvent ignorée dans le débat environnemental, cette "Grande Invasion" soulève des questions qui dépassent largement le domaine de la médecine et de la science.

Elle touche à l'organisation de nos systèmes économiques et politiques, et aux fondements de nos sociétés de profusion.

A ce sujet, je vous conseille le blog de Stéphane Horel, journaliste indépendante qui a publié un livre sur le sujet "la grande invasion" :
http://lagrandeinvasion.blog.lemonde.fr/

Ci-contre un petit condensé :
Quels sont ces polluants ?On compte 100 000 produits chimiques confondus sur le marché. Et seulement 1% dont la toxicité a été testée. Deux produits posent particulièrement problème. Les phtalates, notamment utilisés pour rendre souple le plastique. On les trouve aussi dans les cosmétiques, les jouets, les textiles. Une directive européenne interdit d'ailleurs leur utilisation dans les jouets destinés aux enfants de moins de trois ans. Ensuite, il y a le bisphénol-A, autre composant du plastique, présent dans les biberons pour bébé, les CD, le matériel de cuisine. Mais les composants des détergents, des peintures, des cartes de crédit, des rideaux de douche, des vernis présents dans les boîtes de conserve, des déodorants, des insecticides sont eux aussi toxiques. Plus un pays est riche, plus il est malade de sa richesse : on s'entoure d'objets qui sont autant de nouvelles sources de pollution.
Quels sont leurs effets sur la santé ?Ils modifient l'équilibre hormonal des personnes qui les ingurgitent ou qui vivent à leur contact. Soit tout le monde. On dit que ce sont des « perturbateurs endocriniens » qui, en plus, se dégagent dans l'air. On les soupçonne aussi d'être cancérigènes, bien qu'on ait pas de preuves définitives. Excepté l'amiante, les scientifiques n'ont pas fait de lien direct entre la consommation ou l'utilisation de ces produits et les cancers. Il n'en reste pas moins que les cancers, en France, ont augmenté de 63 % en 20 ans.Et les scientifiques évaluent à 35% le nombre de cancers liés à des facteurs environnementaux. Ces 30 dernières années, on a assisté en France à un boom des cancers du sein (une femme sur huit en a un) et des cancers des testicules. C'est même la première cause de cancer chez les hommes de 25-45 ans. De plus, depuis la seconde guerre mondiale, la fertilité des hommes a baissé de 50 %.

Au Danemark désormais, 6% des enfants sont conçus par aide médicale.
On note aussi des problèmes de développement du cerveau liés à la présence de plomb et de mercure dans certains produits qui nous entourent. C'est un véritable problème de santé publique.  D'autant qu'on ne connaît pas les effets sur notre corps du cocktail de substances toxiques présentes dans notre organisme.

Peut-on purger notre corps de ces substances ?
Les phtalates par exemple sont éliminés par notre organisme en quelques jours.
Mais comme l'exposition à ces substances est constante, nous sommes constamment pollués de l'intérieur !

Quels gestes accomplir au quotidien pour diminuer son exposition à la pollution ?Ouvrir ses fenêtres et jeter ses détergents, eau de javel comprise, pour utiliser des nettoyants écologiques ou -plus simple et beaucoup moins cher- du vinaigre blanc. C'est un excellent désinfectant et détartrant. Pour les cosmétiques, il faut utiliser des produits bio, sans parabens, autres perturbateurs endocriniens toxiques pour le système reproducteur, qui passent directement à travers la peau dans le sang.
De quand date la prise de conscience de la dangerosité de ces produits ?Ça remonte à 1962, quand est paru « Printemps silencieux » de Rachel Carson. Dans ce livre, l'Américaine pointait du doigt le DDT, pesticide très répandu à l'époque et qui a stérilisé des populations entières d'animaux aux Etats-Unis. Ensuite, en 1991, des scientifiques ont annoncé que les polluants trouvés dans les produits de consommation courante avaient un impact sur notre système hormonal. En France, aucun organisme ne teste la toxicité des produits.

Ca ne résoud pas tout, mais si on peut éviter de se polluer...
S.M.

Pour plus de lecture:
  • La grande invasion, Stéphane Horel, Ed. Du Moment.
  • Nos maisons nous empoisonnent :Guide pratique de l'air pur chez soi, Georges Méar, Ed.Terres Vivantes

Cotons lavables

Bien avant d'utiliser des couches lavables, je me suis cousu des cotons à démaquiller lavables, ça fait encore des déchets en moi, c'est vite fait, très confortable et personnalisable. Je les passe en machine en même temps que le reste du linge et je continue à utiliser mes produits de soins de la même manière.
Voilà ce que j'ai trouvé  en bouquinant un fascicule édité par Biocoop: "En conventionnel, le coton figure parmi les cultures les plus dommageables pour l'environnement. Car en plus d'utiliser 25% des pesticides vendus dans le monde, il est l'un des plus gros consommateurs d'eau d'irrigation de la planète. En bio, le coton est cultivé de façon à protéger non seulement la planète mais également la santé des producteurs."

 Article encore un ligne sur le blog de bidouilles (1ère mise en ligne le 31/12/2007)