dimanche 16 décembre 2012

Boules de neige

Parmi les activités proposées dans le calendrier de l'avent, il y avait la fabrication de boules de neige. C'est une activité qui donne un joli résultat que l'on peut offrir cependant pour les personnes comme moi qui aiment que l'enfant participent activement et le maximum à un bricolage, ce n'est pas le cas de celle-ci. Pour fermer hermétiquement le pot et être certain que les personnages vont tenir, il faut soit utiliser de la colle forte, soit le pistolet à colle, c'est donc une étape que j'ai fait moi-même.
On trouve sur le net, différents tutoriels, je me suis servie de ceux-là:


Les filles ont choisi des personnages et des décorations que superpapa et moi avons collés au pistolet à colle, dans le pot, j'ai versé environ 1/3 de glycérine et elles ont mis les paillettes, l'eau et le plastique râpé. Une fois le pot fermé et sec, Melle Libellule s'est occupé de la décoration extérieure.




 

vendredi 7 décembre 2012

Enfants énervés...

... goûter au jardin improvisé!



Parce que les mois d'hiver, on sort moins, parce que avec un tout petit à materner la disponibilité pour les plus grandes est compliquée, parce qu'on n'a pas envie d'exploser et que sortir des habitudes ça fait beaucoup de bien... Il me fallait une idée simple et rapide à réaliser, j'ai fait chauffer du lait au chocolat et attraper la boîte à gâteaux remplies de cookies. Il nous restait plus qu'à s'habiller en conséquence et de déguster ce moment!
Cela nous as fait du bien à tous, il m’en faudrait d'autres des idées comme celles-ci car c'est bien difficile d'être seule avec trois enfants de cet âge et vouloir être là pour les écouter et répondre à leur besoin d'attention d'écoute, de contacts...

lundi 3 décembre 2012

Déco de fenêtre au blanc de Meudon

J'ai préparé quelques pochoirs en forme d'étoiles, de sapins, de flocons et bonhomme de neige en imprimant des dessins simples sur feuilles cartonnées puis plastifiées.
Puis après avoir montré la technique à ma puce, j'ai laissé faire. Et si ça plait pas, c'est facile de nettoyer et de refaire.



 Miss Marmotte est arrivé un peu après en disant son habituel "bien dormi moi!" et Melle Libellule lui a montré comment procéder.




Puis nous avons enneigé une autre fenêtre

samedi 1 décembre 2012

Samedi 1er décembre



Ce matin, c'est l'ouverture du premier paquet qui nous a tiré du lit. Melle Libellule était très impatiente de l'ouvrir en espérant y trouver une sucette. Mais ce sont des feuilles imprimées de motifs simples qu'elle y a trouvé et ce bon.
 Malheureusement, nous avons pas eu le temps de l'utiliser aujourd'hui car nous avons envoyé nos derniers calendrier de l'avent et nous avons été à un marché de noël.

Calendriers de l'avent à offrir

En me promenant sur la toile, l'année dernière, je suis tombée sur l'idée de Ciloubidouille, le calendrier de l'avent photo, il était trop tard pour le faire mais j'ai réussi à garder l'idée en tête pour cette année et à y penser avant le 28 novembre ( pas beaucoup plus tôt non plus).
J'ai donc organisée un shooting photo un matin ( pour avoir un peu de lumière) de mes trois loulous, j'ai imprimé une sélection en  24 vignettes sur une feuille cartonnées et j'ai demandé aux demoiselles si elle voulait décorer une autre feuille et pour qui. Elles ont été tellement enthousiasme que nous en avons fait 7!

Voilà le résultat:
Melle Libellule
Melle Libellule
Melle Libellule



Melle Libellule
Melle Libellule

Miss Marmotte


Miss Marmotte























J'ai dessiné le fond de leur choix et elles avaient à disposition: des crayons pailletés, des paillettes, des perforatrices, des tampons, des papiers de toutes sortes à découper et des plumes. J'ai rajouté du masking tape pour joindre les deux feuilles ensemble puis il y a un long travail au cutter avant  d'inscrire les numéros sur chaque fenêtre.






Pour se mettre dans l'ambiance nous avons écouté Noël, noël! Un cd de chants de noël a capella qui swingue. Je vous le conseille.
CD Noël Noël

Le retour des petits sacs à ouvrir...

Pour le calendrier de l'avent j'ai repris les mêmes sacs que l'année dernière que j'ai rempli de la même façon; 1/3 de friandises, 1/3 de petits bricolages, 1/3 de petits cadeaux. Quelques changements tout de même:  le mur n'est pas le même et je n'ai pas mis le nécessaire de bricolage dans les sacs, j'ai préparé et imprimé des petits bons.

Désolée pour la qualité de la photo , j'ai très peu de recul possible.



Il y a même un deuxième calendrier, j'ai craqué sur celui de Balthazar et Mamie nous l'a offert.




jeudi 22 novembre 2012

Le temps qui passe...



"on est quel jour aujourd'hui?" "c'est le jour d'après ?" " c'est quand dimanche? "" c'est bientôt mon anniversaire?" "on est cet après-midi" "c'est le matin, là? " " 5 minutes c'est dans longtemps? "" c'est cro cro longtemps"... sont des phrases qui sortent souvent de la bouche de Melle Libellule, il est donc temps de faire quelque chose pour l'aider à se situer dans le temps!

Donc cet été, j'ai commencé à préparer du matériel pour l'aider.


L'année


D'abord la frise du temps qui représente une année entière.

La frise dans son intégralité (désolée pour la qualité de la photo, entre le mur pas droit et le manque de luminosité dans le couloir, ce n'était pas évident.)

Voici celle qui est prête pour 2013, téléchargeable ici: Poutre du temps 2013  ou celle-ci.

Il y a 13 jours par page, cela fait donc une longue frise , vous pouvez facilement modifier le fichier pour la raccourcir. Dans la seconde, les étiquettes sont différentes fortement inspirées du livre Balthazar et le temps qui passe.

Nous avons commencé à l'utilisée le 1er septembre mais elle commence le 1er janvier. C'est important, je pense, de la faire commencer au 1er janvier et de la finir le 31 décembre puisque je cherche à représenté l'unité de temps qui est l'année et a lui montré combien c'est long une année.

Le jour où je l'ai installé, j'avais imprimé les photos des évènements marquants et passés. Il a fallu faire des efforts de mémoire et se rendre compte que c'était il y a longtemps déjà. J'ai lu tous les jours passés que 'avais préalablement collés. Puis nous avons marqué les évènements à venir, l'anniversaire de Miss Marmotte, le sien et noël. Melle Libellule a tenu à participer aux dessins. Depuis elle a même ajouté quelques décorations personnelles.

C'était marrant, dans les jours qui on suivis, les filles racontaient les photos et à chaque nouveau visiteur, Melle Libellule présentait la frise.

Elle a bien compris le fonctionnement de cette frise. Et  la veille au soir de son anniversaire, je lui ai proposé de coller les étiquettes jours que nous avions pas collées et ses yeux se sont illuminés quand elle a vu que le jour suivant était son anniversaire.

La semaine

Quelques temps après, j'ai réintroduit le semainier perpétuel conçu par Aude du blog Aladouce (en téléchargement ici) ce qui a coïncidé avec la rentrée. Sur ce semainier, je place le dimanche soir, les activités qui sont prévus dans la semaine, les jours ou papa est là, les personnes que l'on va voir. Il permet de revoir les noms des jours et d'imbriquer la journée dans une semaine.

La journée

J'ai ensuite ajouté la pendule qui représente la journée. L'idée à germer après l'article sur le blog 5 marins dans le vent et grâce aux images gratuites de la créatrice des Les Pictogrammes qu'elle met à disposition sur facebook. J'ai fait un fond pour une pendule sur 24h qui représente les différentes parties de la journée. Mon but n'étant pas qu'elle apprenne à lire l'heure, mais qu'elle se rende compte du côté cyclique du temps, qu'elle apprivoise le repérage sur un cadran et trouve des repères sur le déroulement d'une journée.


Elle vérifie si c'est l'heure du goûter ou bien,  elle vient nous réveiller en nous disant, "c'est l'heure du petit déjeuner".

Deux fonds différents pour la pendule sont téléchargeables ici : nuit en bas sans les minutes   nuit en haut ils ont été fait pour s'ajuster à la pendule astronaute vendu chez Tat*.fr

 Les minutes

Toujours grâce à Capitaine Légendaire  du blog 5 marins dans le vent  j'ai aussi acheter un minuteur industriel comme celui ci pour moins de trois Euros qui permet de se rendre d'approcher la notion de durée et de minutes. Nous nous en servons pour le rangement, la cuisson ou pour marquer un temps avant de changer d'activité.

J'ai aussi trouvé quelque temps plus tard un triple sablier de 3,4 et 5 minutes mais que nous n'avons pas encore observé.

mercredi 31 octobre 2012

Jalousies et rivalités entre frères et soeurs - Adèle Faber & Elaine Mazlich- -Partie 2

Après réflexions, j'ai eu envie de compléter mon article précédent.

Je pense que ce livre est un très bon livre pratico-pratique mais à ne pas dissocier d'autres livres tel La véritable nature de l'enfant de Jan Hunt ou des livres d'Isabelle Filliozat. Ces livres qui donnent des recettes sur des situations relationnelles avec les enfants ne doivent pas être au service de la manipulation. Il ne faut pas chercher un comportement précis mais ils peuvent nous aider à être à l'écoute de  notre enfant, nous faire prendre du recul et nous rappeler l'amour que nous avons pour lui. Je pense qu'il est plus riche pour tous d'avoir une relation d'égal à égal plutôt qu'un relation ascendante.
Les livres pratiques ont leur importance, à mon avis, pour soutenir les adultes dans une démarche de bienveillance puisque souvent ils n'ont pas, eux mêmes, profité d'une telle relation pendant leur enfance. Ces livres ont un rôle de passerelle vers une parentalité positive. "Une bonne règle de base du parentage, et de n'importe quel type de relation d'ailleurs, pourrait s'énoncer ainsi: tout ce qui nous maintient du côté de l'enfant est plus respectueux, et par conséquent plus efficace, que tout ce qui instaure une hiérarchie et une froide distance entre nous, comme par exemple les normes établies par les seuls parents et les récompenses externes pour des conduites particulières. " Jan Hunt, La véritable nature de l'enfant.

mercredi 17 octobre 2012

Jalousies et rivalités entre frères et soeurs - Adèle Faber & Elaine Mazlich


Je le place en tête de liste des livres à posséder, lire et relire par tous les parents. Ce livre raconte "[les]frustrations premières devant les bagarres des propres enfants [des auteures]; expose les principes novateurs que [leur]avait enseignés [...] le Dr Haim Ginott ; partage les connaissances acquises dans [leur] propre famille [...] et décrit les expériences des parents participant aux ateliers [qu'elles] ont crées." Il est très facile à lire, on alterne entre les récits d'expériences des parents des ateliers et des bandes dessinées qui montrent comment les théories peuvent être mises en pratique. A la fin de chaque chapitre, il y a un tableau de rappel que l'on peut photocopié et afficher dans la maison. On se retrouve facilement dans les exemples donnés et on a des réponses concrètes à essayer, peu de théorie et plein de pratique! 

J'y ai noté quelques phrases qui me parle plus actuellement:

 A dire à l'enfant: "Prends tout ton temps pour me dire ce qui t'ennuie"..."Je veux savoir ce que tu ressens ... parce que c'est très important pour moi"

Et des petits trucs à faire: 
  • "Au lieu de rejeter les sentiments négatifs qu'éprouve un enfant envers l'autre, faites le constat de ses sentiments."
  • "Accordez aux enfants de façon imaginaire ce qu'ils n'ont pas dans la réalité" Cela marche très bien chez nous depuis que Melle Libellule a une vingtaine de mois. Cela évite bien des colères liées à la frustration notamment dans la voiture. Par exemple, lorsqu'elle a faim, réclame sa tototte, un bonbon etc. Je lui demande ce qu'elle souhaite exactement et lui propose de souffler sur ma main magique que je viens de secouée poing fermé. J'ouvre mon poing, et on découvre ensemble ce qu'il y a à l'intérieur, elle me décrit et le prends. J'ai écouté et accordé une place à sa demande, elle est satisfaite la plupart du temps.
  • "Aidez les enfants à soulager leurs sentiments hostiles  par des moyens symboliques ou créatifs"Montre moi ce que tu ressens, dessine le moi, écris-le moi, fais le sur la poupée/doudou etc. Test en cours
  • "Arrêtez les comportements brutaux, montrez comment exprimer en toute sécurité des sentiments de colère, retenez vous d'attaquer l'attaquant" Mercredi dernier, j'ai assisté un échange avec une psychologue du coin qui propose de dire " c'est interdit" plutôt que "non" . Donc, je sépare en disant "c'est interdit de taper" et je m'occupe de la victime. 
  • "Évitez les comparaisons favorables ou défavorables" Quand un enfant nous montre quelque chose qui nous rend très fier mais que d'autres enfants sont présents, il faut garder l'émotion et l'enthousiasme pour un moment où l'on sera seul avec l’enfant et plutôt décrire ce que l'enfant peut ressentir et ce qu'il a fait.
  • "Donner la même chose, c'est donner moins" "Accordez à chacun le temps dont il a besoin" Oui je sens que le sentiment d'injustice qui m'a souvent envahie plus jeune était dû au fait que mes parents pensaient faire bien en faisant pareil pour ma sœur et moi alors que j'avais besoin de différemment. Ma grand-mère a essayé de donner exactement la même chose à ses enfants en notant même sur un calendrier à qui était le tour de lécher la casserole de crème et pourtant, je ressens encore aujourd'hui dans la fratrie de fortes rivalités et sentiments d’exclusions ou d'infériorité.
  • "Ne vous occupez pas de l'agresseur mais plutôt de l'enfant auquel on a fait mal"
  • "Au lieu de traiter l'enfant comme une brute, aidez-le à sentir qu'il est capable d'être aimable"
Un morceau que j'aime beaucoup: " Ce qui me plait dans ces techniques, dis-je, c'est l'autorité que leur utilisation m'a procurée. Ma description énergique, à voix forte, de ce que je voyais mes enfants sur le point de faire les stupéfiait, et les arrêtait dans leur élan. Ma détermination inébranlable qu’aucune violence ne serait tolérée à la maison l'emportait sur leur agressivité. Et en fin de compte, je voyais qu'ils étaient reconnaissants d'avoir un parent assez attentif pour les protéger l'un de l'autre. "


Si vous n'avez pas encore eu le temps de lire tout les livres que je qualifierai de bienveillant et que vous avez un compte sur facebook, abonnez vous à la page de Mum Du Petit Lapinou, elle fait régulièrement de joli post-it coloré en résumé de toutes ces astuces éducatives.

Et pour finir, ce beau paragraphe que l'on trouve à la fin du livre: "Imaginons, pensai-je, un nouveau monde: frères et sœurs grandissent dans des foyers où il n'est pas permis de se faire mal ; où les enfants ont appris à exprimer leur colère sans risques ni exagération ; où chaque enfant est estimé en tant qu'individu, et non pas en comparaison des autres ; où la coopération est la norme, plutôt que la compétition ; où personne n'est prisonnier d'un rôle ; où les enfants s'entrainent quotidiennement, sous contrôle, à résoudre leurs conflits."
"Et si ces enfants en grandissant deviennent les architectes du monde de demain? Quel lendemain ce serait! Les enfants élevés dans de tels foyers sauraient comment s'attaquer aux problèmes du monde sans attaquer notre précieux monde lui-même. Ils auraient la possibilité et la force de le faire. Ils sauveraient ce qui est notre famille suprême."