lundi 22 septembre 2014

L'automne




Pour fêter comme il se doit l'automne, j'ai épingler plusieurs idées sur pinterest ici: Activités d'automne sur Pinterest
Et puis il y a un défi que je me suis lancée sur une page facebook Stef féé maison.

Ce tableau, tombait donc à merveille, aujourd'hui avec Tigourou nous avons fabriquer de la pâte à modeler aux épices. Après quelques essais, j'ai utilisé du cacao, du piment, de la cannelle et du curcuma en poudre. J'ai vraiment apprécié ce moment seule à faire une activité manuelle avec mon petit bonhomme.


Quand les filles sont arrivées, elles se sont jetés dessus. Nous avons fait des empreintes de feuilles, des chats, des saucisses, des oeufs, un plan maison...







Nous allons continuer de remplir les fichiers créés par Petits Homeschoolers et j'ai imprimer celui du site cap-eveil.fr.


Je vais enfin  plastifier les cartes de nomenclatures sur les arbres de Participassions car je prévois des activités autour des feuilles et de la connaissance des arbres. Moment propice à une utilisation plus approfondie des nomenclatures de la feuille et de l'arbre associées à leur puzzle.




dimanche 4 mai 2014

Apiculture... la culture qui rend joyeux!

Hum; hum... "Happy!" c'est bon tout le monde a vu le jeu de mots? Il n'est pas de moi mais d'un apiculteur que j'ai rencontré il y a quelques années à Rambouillet et ça me fait toujours rire quand j'y pense.

Hier, nous avons participé à un atelier organisé par la Ferme du My. D'après Libellule "la journée la plus mieux du monde!"
Rendez-vous était donné à l'ancien jardin des insectes de Poitiers à 10h. Arnaud, nous a d'abord  présenté une ruche pédagogique habitée, puis les différentes parties composant la ruche avant de passer à la pratique. Petits et grands ont passé une couche de lasure sur les nouvelles ruches puis nous avons installé les fils et les plaques de cire sur les cadres. Après, le pique-nique collaboratif, vite avalé pour aller jouer dans le jardin pour certains ou entre deux discussions pour d'autres, nous avons enfilé un second pantalon, vestes et voiles, et de petites équipes sont allées récolter.
Les quelques piqûres n'ont pas taris l'enthousiasme et le courage des enfants. Frissons garantis tout près de la ruche quand on lève le couvert! Et quelle joie à la fin de cette belle journée, de voir couler à flot ce liquide doré à la sortie de l'extracteur, Tigourou y mettait la main entière. J'ai bien fait de laisser les vêtements imperméables à Marmottine et Tigourou car ils étaient tout collant. La journée a été très agréable. Arnaud et Agnès nous ont reçu avec beaucoup de gentillesse. Smaïn a veillé sur le bon déroulement de la journée d'une main de maitre. Merci à tous.
Libellule a pu ancré dans la réalité ce qu'on lui avait lu et raconté sur les abeilles et la fabrication du miel et y a pris un énorme plaisir.





dimanche 27 avril 2014

Un beau cadeau au lâcher prise

Ou quand on n'attends rien, tout arrive!

On a tous expérimenté ce genre de choses dans sa vie, on s'acharne en vain à essayer d'obtenir ce que l'on souhaite, d'arriver à son but et enfin, alors même qu'on ne s'y attendait plus, qu'on lâche prise, que ça fonctionne enfin!
C'est ce que j'ai expérimenté il y a peu de temps concernant le rangement des jouets.


Après une semaine où j'ai demandé mille fois et de mille manières aux filles de bien vouloir ranger les jouets étalés dans le salon, on ne pouvait plus faire un pas, c'était insupportable (je vous rassure ce n'est pas réellement une pièce de vie), je me suis demandée à qui appartenait le problème en me souvenant des écrits de  T. Gordon ( Parents Efficaces) et j'ai décidé que puisque c'est moi que ça dérangeait de voir tout ces jouets étalés, j'allais ranger seule. Alors, un matin, bien déterminée à ranger dans la bonne humeur, j'ai mis un cd entrainant, j'ai monté le son et j'ai commencé à ranger... Au bout de quelques minutes à peine, Miss Marmotte a pointé son nez , curieuse et a demandé ce que j'étais en train de faire. j'ai déclaré sans arrière pensée car je ne voulais pas être dérangée: " je range, toutes les personnes qui rentrent dans cette pièce rangent aussi ou n'entrent pas!". Elle a hésité un peu et elle est entrée, a rangé avec moi, d'elle même elle a trouvé son rythme dans cette valse du rangement, et a mis dans la panière tout ce qui n'avait pas sa place dans cette pièce. Peu de temps après, Melle Libellule nous a emboité le pas et rapidement toute la famille était réunie dans le salon et la bonne humeur, ça chantait, ça dansait, ça rangeait, ça aspirait!

Résultat: Un gros moment de bonheur partagé et un immense plaisir à voir le salon propre et rangé à la fin.

mardi 1 avril 2014

Mes applis testées et préférées pour Ipad pour les enfants

Quand on a l'esprit montessorien, laisser l'accès à une tablette à un jeune enfant se réfléchit encore plus. C'est comme beaucoup d'autres questions, on ne sait rarement si l'on a fait un bon choix pour ses enfants. Il me semble important de vivre avec son temps et de tailler dans ses principes parfois. Vous connaissez sûrement l'adage "Avant j'avais des principes, maintenant chez des enfants!".  Nous n'avons pas de télé, les enfants ont juste une soirée dvd le dimanche, très peu de jouets en plastique (la dinette extérieure et les jouets de bain, c'est tout) , nous bannissons les marques commerciales, nous sommes des marginaux aux yeux de certains, ça ne nous dérange pas  mais là la geek que je suis voulait s'accorder une bulle de technologie et je ne veux pas trop éloigner les enfants non plus de la norme.  Puis il me semblait intéressant et attrayant que Libellule puisse manipuler certaines notions d'une autre manière.  Bref, je ne cherche pas à vous donner des excuses mais à vous expliquer pourquoi ce choix. J'ai donc jeté mon dévolu pour un Ipad sur lequel j'ai installé plusieurs applications pour les filles.

Il existe plusieurs applications d'inspiration Montessori qui sont commentées dans les jardin de Kiran, il y a deux articles, ici et ici encore beaucoup sont en anglais mais ça peut être intéressant quand on voyage beaucoup pour ne pas emmener tout le matériel avec soi et s'alléger.

Pour Libellule, une amie m'avait présenté L'escapadou mais je n'ai pas encore essayé. Il est important pour moi qu'elle est d'abord pris des habitudes sur le matériel réel avant de passer à la tablette. Pour moi, l'appli doit asseoir des compétences et permettre à Libellule de travailler d'une autre manière et ne doit pas lui apporter de difficultés supplémentaires.

J'ai installé Le son des lettres Montessori édité par Les 3 Elles.
Source:lestroiselles.com
Source: lestroiselles.com






 J'aime beaucoup celle-ci, d'abord esthétiquement: le graphisme, les couleurs, il n'y a que les dessins que j'aime moins sur les cartes et qui ne sont pas toujours facilement reconnaissable. J'aime aussi, le verrouillage des différentes étapes, l'enfant ne peut pas passer à l'étape suivante tant qu'il n'a pas passer suffisamment de temps et de réussite sur l'étape dans laquelle il y a trois niveaux de difficultés. Tout est expliqué oralement, c'est donc bien adapté au non-lecteur ( logique mais pas pour tous les éditeurs) et la voix est agréable, c'est une voix d'enfant.

Libellule aime bien et peut passer un long moment dessus.

En cherchant dans le domaine de l'éducation musicale, j'ai trouvé une petite pépite. Les filles adorent cette application, elles font les jeux ou regardent le film tout en écoutant de la musique classique.
France télévisions Distribution Sa a édité trois livres magiques et interactifs sur trois oeuvres classiques: Pierre et Le Loup, Les Quatre Saisons et le Carnaval des animaux. Nous avons les deux derniers. Dans les Quatres Saisons d'Antoine nous naviguons entre le film et l'orchestre grâce à un livre magique, il n'y a aucun texte, que du son et des images. Superpapa, professionnel de l'écoute, n'aime pas l’enregistrement mais pense que c'est quand même un beau moyen de rentrer dans une œuvre classique.  Les enfants ont le choix de regarder le film ou de faire les jeux en rapport avec l'histoire.




Le Carnaval des Animaux est tout aussi beau, je lui reproche juste d'avoir une navigation plus compliquée.







samedi 18 janvier 2014

Pensées du soir... bonsoir!

Hier, j'ai croisé un ami qui me dit m'avoir aperçu la semaine dernière dans un supermarché et ajoute:" Oui les deux filles courraient devant et le seul que tu semblais maintenir un peu c'est le petit dans le chariot!"
Quel jugement! Je n'ai réussi qu'à bredouillé un truc du genre "oui, surement, si elle courraient c'est que je les avaient autoriser..."

Je n'ai pas réussi à répondre clairement, à protéger mes enfants d'une fausse étiquette qui leur tombait dessus. Je me suis  sentie jugée  dans mon rôle de mère, une mauvaise mère qui ne "tient" pas ses enfants, celle qui ne peut pas aller faire des courses sans que ses enfants mal élevés crient, se roulent par terre et courent partout...

J'aurais aimé répondre que je ne vois pourquoi j'aurais dû étouffer la joie de mes enfants en les obligeant à marcher près de moi alors que la fréquentation du magasin était faible. "Pourquoi doit-on maintenir à tout prix les enfants?"

De plus, je ne me souviens pas de ce moment précis. Ce n'est donc pas un moment où je me suis sentie dépassée par l'énergie des mes enfants ou par ma fatigue. ce n'est pas un moment où leur énergie débordait. Elles devaient être quelques mètres devant moi et peut être en train de sautiller mais elles étaient nullement en train de faire une course de caddies au rayon porcelaine fine!!!

Je suis attristée de la place que l'on accorde aux enfants dans la société. Au droits, d'être des enfants, d'être plein de joie et gaieté. Cela fait écho à cette femme qui quelques heures plus tard le même jour, m'a crié dessus quand je lui ai demandé de lâché Miss Marmotte qui venait de sortir de la bibliothèque et qu'elle voulait faire rentrer de force ainsi qu'à l'article que j'ai précédemment partagé sur  facebook . Pourquoi les parents devraient laisser leur enfants tranquilles? Oui j'estimais parce que je connais ma fille qu'il n'y avait pas de danger qu’elle reste 2 minutes à l'extérieur de la bibliothèque. Et NON, je ne comptais pas la laisser "crever" (ce sont ses mots) sur la voie publique!

Je rêve d'un monde bienveillant où chacun aurait appris à exprimer ses émotions et serait capable de regarder l'autre non pas avec indulgence mais avec bienveillance. Un regard qui soutient, encourage , acquiesce l'écoute, la parole et non les coups, les réprimandes, les contraintes physiques. Un regard joyeux. Des pensées compréhensives, des pensées qui accompagnent...

Se rappeler quand nous sommes responsable d'une scène qui nous interpelle que c'est juste un instant dans la vie de ses personnes, qu'il y a un avant et un après.

Que la maman qui s'énerve à besoin d'aide  et d'écoute  mais pas d'un jugement hâtif! (Douces pensée pour toi Marie des Friches) 
Que l'enfant qui s'énerve à besoin d'être entendu, compris dans sa demande intérieur, ce n'est pas un enfant coléreux ou capricieux mais juste une enfant qui a faim, qui est fatigué ou qui a besoin de calme. 

Et si ma prochaine résolution était de ne plus juger moi aussi et de ne me plus me dévaloriser face aux jugements  en laissant chacun responsable de sa parole?

Bon, ma prochaine lecture va sûrement être Les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz